Développer son entreprise
Publié le :
4/5/2023

Comment financer la création de son entreprise ?

 Financer la création de son entreprise
Découvrir nos offres →

Il existe une multitude de solutions de financement pour vous aider à créer votre entreprise. Certains dispositifs étant assez méconnus, découvrez aujourd'hui les différentes options de financement pour créer votre entreprise. Trouvez la meilleure solution pour votre situation avec nos conseils.

L’autofinancement et la “love money”

L’apport personnel est un investissement financier que vous consacrerez vous-même en tant qu’entrepreneur à votre projet. Un apport personnel peut vous servir à montrer votre motivation et votre prise de risques auprès d’éventuels financeurs externes. En effet, les banques et investisseurs seront plus enclins à vous soutenir si vous avez investi une part significative de vos propres ressources.

Pour compléter votre apport personnel, vous pouvez aussi faire appel à vos proches, votre famille et vos amis. Lorsque l’on parle d’un don d’une somme d’argent, d’un prêt entre particuliers ou d’une participation au capital de l’entreprise, il s'agit alors de “love money”.

Dans le cadre familial, le bénéficiaire d'un don peut recevoir jusqu'à 31 865 € sans avoir à payer de droit, si :

  • Le donateur a moins de 80 ans ;
  • Le bénéficiaire est son enfant, petit-enfant ou arrière-petit-enfant (ou neveu ou nièce si le donateur n'a pas de descendants) ;
  • Le bénéficiaire est majeur ou émancipé.

Le recours aux financements externes

Le recours aux financements externes vous sera sûrement nécessaire pour financer la création de votre entreprise. Parmi les sources de financement les plus courantes, vous pourrez retrouver  :

L’emprunt bancaire (ou prêt professionnel)

La source de financement externe la plus connue. Elle vous permet de bénéficier d’une somme d’argent pour lancer votre projet. Cependant, la somme versée devra être remboursée avec des intérêts.

Le prêt d’honneur

C’est un prêt accordé aux jeunes entrepreneurs pour financer leur projet de création et de reprise d’une entreprise. Il est accordé sans intérêt ni garantie, et il s’agit d’un crédit à taux zéro.

💡Bon à savoir : L’obtention d’un prêt d’honneur, se fait sous forme de sélection et d’entretien auprès d’un jury de professionnels. Par exemple, Réseau Entreprendre propose des prêts dont le montant peut atteindre 90 000 € pour les projets particulièrement innovants.

Le crédit professionnel

Il s’agit d’un prêt bancaire destiné aux professionnels pour couvrir les besoins en équipements, immobilier et trésorerie. Selon la nature de votre besoin, le versement peut être effectué en une ou plusieurs fois.

💡Bon à savoir : Le remboursement du crédit professionnel commence dès que tous les fonds ont été versés et peut s’étaler sur 10 ans selon les banques.

Le microcrédit

Solution idéale si vous avez des difficultés d’accès aux financements bancaires. Il vous permet d’obtenir un prêt et un suivi dans le développement de votre projet. Pour l’obtenir, les acteurs associatifs proposant des microcrédits se basent sur votre motivation, votre expérience, vos compétences, votre projet et la capacité de remboursement.

La plateforme de crowdfunding (financement participatif)

Elle permet de lever des fonds de manière totalement digitale. La plateforme vous permettra de récolter des sommes plus ou moins importantes de contributeurs qui auront fait le choix de soutenir votre projet. Le crowdfunding permet de limiter sa prise de risque. Attention cependant, la plateforme prélève une commission sur le montant récolté.

💡Bon à savoir : Le crowdfunding peut prendre trois formes : le don, le prêt et l’investissement.

Similaire au crowdfunding, le crowdlending consiste à récolter des fonds sur une plateforme sous forme de prêt.



Les aides à la création d’entreprise

En France, il existe divers dispositifs mis en place pour faciliter le financement à la création de projets innovants. 

L’ARE

Lorsqu'on est chômeur et qu’on l’on souhaite créer son entreprise, il est possible d’être soutenu par Pôle Emploi. Pour lancer une activité avec le maintien des droits aux allocations chômage, vous pouvez bénéficier sous certaines conditions de l’allocation de retour à l’emploi (ARE).

💡Bon à savoir : Pour percevoir l’aide au retour à l’emploi (ARE), il faut respecter plusieurs conditions : 

  • Remplir l’ensemble des conditions d’attribution de l’ARE ;
  • Maintenir son inscription à Pôle emploi comme demandeur d’emploi ;
  • Ne pas déposer au préalable un dossier de demande d’aide à la reprise ou à la création d'entreprise (ARCE).

L’ARCE

L’Aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE) est un soutien financier versé par Pôle Emploi, qui consiste à recevoir ses allocations chômage sous forme de capital. L’ARCE est accordée sous certaines conditions, pour une durée d’un an. Cette aide est destinée à tous ceux qui créent ou reprennent une activité professionnelle non salariée, sous forme d’entreprise individuelle ou sous la forme d’une société. 

💡Bon à savoir : Pour bénéficier de l’ARCE, il y a certaines conditions :

  • Vous devez justifier de l’obtention de l’aide à la création et à la reprise d’entreprise (ARCE) ;
  • Vous devez déclarer votre projet de reprise ou de création à Pôle emploi et remplir un formulaire de demande d’ARCE ;
  • Vous devez justifier de la création ou reprise d'entreprise avec un extrait kbis ;

CAPE

Le contrat d'appui au projet d'entreprise (Cape) vous permet, si vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise ou créer une association, d’être accompagné durant votre projet. En bénéficiant de ce dispositif, vous pouvez recevoir une aide financière et du matériel. En échange, vous devez vous engagez à suivre un programme de préparation à la création ou à la reprise et à la gestion d'entreprise.

Aides à la création d’entreprise

Les aides à la création d’entreprise peuvent prendre plusieurs formes : 

  • Versement d’une somme d’argent
  • Allègement fiscal
  • Exonération de cotisations sociales
  • Hébergement d’entreprise
  • Aide au montage 

Pour trouver les aides qui vous correspondent, vous pouvez consulter le site de BPI France leur page consacrée aux aides à la création ou reprise d’entreprise, et leur simulateur d’aides publiques aux entreprises

Pour trouver les aides nécessaires au financement de votre projet, vous pouvez aussi vous rapprocher de divers réseaux d’accompagnement : 

 

Les aides spécifiques au secteur d’activité de l’entreprise

Dans le cas où vous souhaiteriez travailler dans un secteur d’activité bien spécifique, vous êtes probablement éligible à plusieurs aides financières. 

Tous les dispositifs existants sont regroupés sur la plateforme suivante : https://les-aides.fr.

La Bourse French Tech et la Bourse French Tech Emergence

Si vous souhaitez créer une entreprise innovante, sachez que vous pouvez bénéficier de la Bourse French Tech. Elle vous permet de financer vos premières dépenses, en bénéficiant d’une aide pouvant atteindre jusqu’à 30 000 € selon votre projet et vos besoins.
Dans le cas où vous feriez partie de la Deep Tech, vous pouvez bénéficier d’une aide pouvant atteindre jusqu’à 90 000 €, grâce à la Bourse French Tech Emergence.

Pour candidater à ces deux bourses, il vous faudra vous rapprocher d’un chargé d’affaires de la BPI pour lui présenter votre projet, et celui-ci se chargera de vous accompagner dans votre procédure.

Les aides spécifiques au secteur culturel

Pour soutenir les entreprises culturelles dans leur création et leur développement, de nombreux dispositifs ont été mis en place. Vous pourrez les retrouver sur le site internet du ministère de la Culture.

Les aides spécifiques à la situation du créateur d’entreprise

En tant que créateur d’entreprise, et selon votre situation, vous pouvez bénéficier de certaines subventions pour vous aider dans le lancement de votre société.

L’aide de l’AGEFIPH

Pour les créateurs d’entreprise en situation de handicap, l’association AGEFIPH offre une aide forfaitaire d’un montant de 5 000 €. Pour y être éligible, vous devez être en situation de handicap, avoir le statut de dirigeant de la société et fournir un apport personnel d’un montant minimum de 1 500 €. Pour candidater à cette aide, vous devrez remplir ce formulaire.

Les jeunes créateurs d’entreprise

Si vous avez moins de 26 ans, vous aide éligible à l’accompagnement Cap’jeunes mis en place par le réseau associatif France Active. Il vous permet de bénéficier d’une aide financière d’un montant de 2 000 €. Pour bénéficier de ce dispositif, vous devrez déposer une demande auprès de l’antenne France Active.

💡Bon à savoir : Vous trouverez la liste de toutes les agences ici.

Être étudiant(e)-entrepreneur(e)

Si vous êtes étudiant(e) et que vous avez moins de 28 ans, vous pouvez bénéficier du statut d’étudiant(e)-entrepreneur(e). 

En étant sous ce statut, vous pourrez bénéficier d’un aménagement de votre emploi du temps, accéder à un espace co-working du réseau PEPITE, être accompagné par un expert du réseau PEPITE et accéder à des aides comme le prêt d’honneur. 

statut étudiant entrepreneur

Les autres sources de financement de projet

Lorsque l’on parle de sources de financement, on pense bien à toutes les solutions précédemment mentionnées, du classique emprunt, jusqu’aux aides et subventions.

Mais il existe d’autres sources de financement, parfois moins connues, comme :  

Les concours

Participer à un concours peut vous permettre de bénéficier d’une dotation officielle. C’est aussi la possibilité de se faire connaître et de rencontrer du monde pour construire un réseau. 

Les incubateurs

Structures d’appui à la création d’entreprise, les incubateurs vous accompagnent dans la création de votre entreprise pour une période d’1 à 3 ans. Ceux-ci sont connus pour leurs missions d'aide et de conseils aux entrepreneurs, ils peuvent aussi vous mettre en relation avec des investisseurs.

Les business angels

Si votre projet de création d'entreprise a un fort potentiel de croissance, il est possible que cela intéresse les business angels. Il s'agit de personnes physiques qui investissent à titre personnel au capital de votre entreprise en espérant des bénéfices.

Les prêts inter-entreprises

Les entreprises ont la possibilité d’être créancières et débitrices les unes des autres. 

Il y a cependant quelques conditions : 

  • Les entreprises prêteuses ne doivent effectuer ce prêt qu’à titre accessoire de leur activité principale ;
  • Les prêts ne peuvent pas excéder une durée de plus de 2 ans ;
  • Les prêts accordés doivent prendre la forme d’un contrat de prêt ;
  • Les entreprises doivent pouvoir attester d’un lien économique justifiant le crédit.

Les fonds d’investissement

Actionnaires professionnels qui prennent une participation en capital, majoritaire ou minoritaire, pour intervenir sur la création de votre entreprise et le financement de nouvelles technologies (capital-innovation).

Le financement de la création d'une entreprise peut sembler être une tâche ardue, mais il existe de nombreuses options pour les entrepreneurs qui cherchent à lever des fonds. En explorant les différentes options que nous avons cité ci-dessus, vous pourrez certainement trouver le financement idéal pour votre projet de création d'entreprise. Avec le financement approprié, il vous sera possible de transformer votre vision en une entreprise viable et durable.

💡Tips : N'hésitez pas à utiliser ce simulateur pour connaître les différentes options de financement adaptées à votre situation.

Et après ?

Félicitations, vous avez réussi le lancement de votre entreprise, il est maintenant temps de penser plus loin. Seriez-vous prêts à développer votre activité en aidant vos clients à se protéger ? 

Aussi appelée embedded insurance, l'assurance embarquée révolutionne la distribution de l'assurance, et permet aux entreprises de diversifier simplement leurs revenus.

Pour vous aider calculer combien peu vous rapporter l’assurance embarquée, nous avons élaboré un simulateur, basé sur votre :

  • Volume de votre base clients
  • Niveau de maturité de vos clients
  • Votre niveau de digitalisation

multiplier ses revenus avec l'assurance embarquée



En moyenne, vous pourrez augmenter vos revenus mensuels récurrents de 30 % et votre taux de transformation de 67 %. Intégrer l’assurance embarquée, c’est aussi d’un avantage concurrentiel indéniable et créer une expérience positive autour de son entreprise.

  1. 5 étoiles

    4,7/5 sur Trustpilot

  2. 5 étoiles

    4,9/5 sur Google